Que faire en cas de vague de chaleur ?Affiche canicule 2016

Pour les personnes fragiles (jeunes enfants, malades, personnes âgées, femmes enceintes...), la protection contre la chaleur, une bonne hydratation et l’humidification/ventilation de la peau sont particulièrement importantes !

 

1) Avant l’été : c’est le moment de se préparer, pour que tout se passe bien !

  • Faire deux listes :
    SUR QUI POURRAI-JE COMPTER ?
    QUI POURRAI-JE AIDER ? Ne pas oublier les coordonnées des personnes ainsi repérées
  • Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez-les à s’inscrire auprès du CCAS en mairie afin de recevoir de l’aide pendant une vague de chaleur
  • Que faut faire pour se protéger et protéger son lieu de vie ? Savoir au moins à qui demander conseil (pharmacien, médecin, mairie, médias…)
  • Faire une liste des lieux climatisés (ou frais) où se rafraîchir près de chez soi et ouverts en été : grande surface, cinéma, musée, église
  • Constituer sa trousse réunissant le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur (« trousse canicule ») : brumisateur, ventilateur et thermomètre médical (non frontal)
  • S’organiser afin d’EVITER DE RESTER ISOLÉ
  • Apprendre quels sont les signaux devant déclencher l’alerte et les gestes à faire si besoin
  • En cas de problèmes de santé ou de traitement médicamenteux régulier, demander à son médecin traitant quelles sont les précautions complémentaires à prendre avant l’été (adaptation de doses, arrêt du traitement ?)

 

2) Lors d’une vague de chaleur, c’est le moment d’agir tous les jours pour que tout se passe bien !

  • Appeler ses voisins et ses amis : ne pas rester isolé
  • Penser à aider ses proches, surtout ceux qui risquent de ne pas demander de l’aide à temps
  • Protéger son habitation contre la chaleur. Si cette habitation ne peut pas être rafraîchie, passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais repéré à l’avance et facilement accessible
  • Eviter les efforts aux heures les plus chaudes
  • Agir rapidement en cas de signes qui doivent alerter (chez soi et chez les autres)|

 

 Plus d'informations sur le site du Ministère des affaires sociales et de la Santé.