11 novembre : une commémoration émouvante (2)

2016 11 11 drapeau minute silence

Devant plus de 300 personnes, 50 enfants des écoles de la ville ont pris part à la cérémonie du 11 novembre pour une lecture de lettres de poilus et une Marseillaise en langues de signes. Retour sur ce devoir de mémoire émouvant.

 

2016 11 11 ceremonie vue large

 

Commémorer le 11 novembre, c'est répondre à la nécessité de se souvenir de cette journée qui mit fin à quatre ans de guerre. C'est rendre hommage aux morts. C'est exprimer la reconnaissance du peuple français à ceux qui sont allés jusqu'au sacrifice de leur vie. C'est aussi se rappeler de l'horreur des combats, des conditions de vie et de mort de tous les soldats engagés.

Tel fut le sens du discours d'Isabelle Guiraud, Maire, citant l’écrivain Paul Zech, qui écrit à son ami Stefan Zweig :

« »

Après lecture du message du secrétaire d’État chargé des anciens combattants par Didier Merlin -premier adjoint au Maire- les élèves de CM2 du groupe scolaire René Cassin firent une lecture de lettres de poilus qu'ils avaient étudié en classe.

Décrivant l'horreur du quotidien et la tristesse de ceux qui laissaient leur famille sans espoir de les revoir, ces lettres étaient simultanément traduites en langue des signes.

La cérémonie s'est conclue par la Marseillaise, interprétée à la voix et en langue des signes par trois classes de l'école Louise Michel.

Contactez-nous

root

Inscription newsletter

Ce site utilise des cookies. 

Les cookies sont des micro-fichiers contenant un identifiant et créés automatiquement dans la mémoire de votre navigateur lorsque vous utilisez notre site. Nous faisons cela pour améliorer notre site en comprenant mieux vos attentes et vos pratiques de navigation dans nos menus. Aucune information personnelle n'est stockée dans ce cookie. Si vous n'acceptez pas les cookies, nous vous invitons à quitter notre site car ils sont nécessaires à son bon fonctionnement.