cadre de vie developpement durable PAPPHL'élaboration du Plan d'amélioration des pratiques phytosanitaires et horticoles a commencé en 2011. Son but est simple : atteindre le zéro pesticide en 2019 sur la voirie et les espaces verts de la ville. La Ville a anticipé. alors que la loi impose zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017, Saint Jean de Védas n’en utilise plus depuis janvier 2016 sur la voirie et les espaces verts. Un résultat obtenu grâce au Plan d’amélioration des pratiques phyto-sanitaires (PaPPH), un plan d’actions mis en place dès 2013.

La lutte contre le changement climatique et la maîtrise de la consommation énergétique sont au cœur de chaque action entreprise par la municipalité.

Mise en place du PAPPH

En 2013, l’objectif était de passer au zéro phyto en 2019. Bonne nouvelle, nous avons trois ans d’avance ! Quand le PAPPH a été adopté, l’idée maîtresse était de constituer un programme d’actions ambiteux mais réaliste. On ne passe pas du jour au lendemain d’un désherbage chimique à un entretien sans produit polluant.

Formation des agents, amélioration des pratiques, requalification des espaces verts, réalisation de paillage, investissement matériel.... le PAPPH a permis d’avancer de manière ordonnée vers l’objectif zéro phyto. Et avec succès !

Depuis dix mois maintenant, l’ensemble de la voirie et des espaces verts de la ville ne sont plus désherbés avec des produits chimiques mais avec des outils manuels. Comme la loi l’autorise, deux types de lieu sont encore traités avec la pulvérisation de produits chimiques : les cimetières et les stades de pratique sportive.

Niveau d'entretien

La voirie est devenue compétence métropolitaine depuis le 1er janvier 2016.

Mais le plan d’entretien décidé par la Ville continue de s’appliquer. Il a ainsi été décidé de « zones de prestige » avec un désherbage très fréquent, notamment dans le centre-ville ou les espaces fortement urbanisés. Les autres secteurs ne sont pas laissés à l’abandon pour autant ! La fréquence de passage reste simplement moins élevée.

L’entretien mécanique ou thermique des voiries et des espaces verts prend plus de temps que l’arrosage de pesticides.

Si vous trouvez quelques herbes sur le trottoir devant votre maison, plutôt que d’attendre le passage des agents, vous pouvez arracher vous-même les quelques plantes ou verser de l’eau bouillante dessus. Résultat garanti !

Réduction de la consommation énergétique

Pour notre Ville, la stratégie énergétique vise à une régulation des consommations de gaz, d’électricité et d’eau. Des actions ont ainsi été entreprises depuis plusieurs années.

Les lampes incandescentes qui équipaient les carrefours à feux ont été remplacées par des LED. Même démarche pour l’éclairage public : les lampes au mercure ont été changées pour celles au sodium hautes pressions et les lanternes ouvertes ont cédé leurs places aux lanternes fermées.

Pour optimiser les temps de fonctionnement, la totalité des cellules photoélectriques ont été renouvelées au profit d’horloges astronomiques avec un gain estimé à 5%.

Par ailleurs, le dispositif gagnant/gagnant installé dans deux écoles primaires pour limiter les consommations a permis une économie de 4 440 € par an.

Ces démarches ont été saluées par les Prix Energies Citoyennes qui récompensent les collectivités. La Ville est arrivée en finale.

Contact

Corinne Bonniol

04 67 07 83 22