cadre de vie moustique 2Dans la lutte contre les moustiques, ce sont les Conseils départementaux qui sont compétents. Pas les mairies. La Ville joue néanmoins un rôle fort en matière de sensibilisation en rappelant de manière répétée les bons gestes à adopter pour éviter la prolifération du moustique tigre.

Moustiques tigre

Sur les 3 000 espèces de moustiques recensées dans le monde, 48 sont présentes sur le littoral méditerranéen.

Une quinzaine pique l'homme et trois font l'objet d'un contrôle continu par l'Entente interdépartementale de démoustification (EID).

Mais depuis l'arrivée du moustique tigre, la donne a changé. Originaire d'Asie du Sud-est, ce moustique est un vecteur potentiel du chikungunya et de la dengue.

Moustique essentiellement urbain, il est souvent en contact direct avec la population.

Ce sont des moustiques qui pondent sur le sol sec et les œufs éclosent à chaque mise en eau.

Pluies, entrées maritimes, irrigations... peu importe, il en faut peu pour que les larves évoluent rapidement.

Soyez encore et toujours secs !

Il n'existe pas de traitement préventif.

La seule méthode efficace est de surveiller les eaux stagnantes et d’enlever des jardins tout récipient susceptible de retenir les eaux de pluie ou d’arrosage.

En cours de saison, surveiller et vider régulièrement (tous les 2 ou 3 jours) en cas d’impossibilité de suppression.

Ne pas oublier que la saison de vie du moustique tigre est de mai à novembre.

L’usage d’insecticides chimiques contre les adultes est nuisible pour l’environnement car ces produits ne sont pas sélectifs et tuent indifféremment tous les insectes et animaux à sang froid.

Par ailleurs l’effet est limité dans le temps. La recolonisation du milieu est rapide, les gîtes larvaires pouvant être à la périphérie du jardin traité.

Tuer les adultes sans éliminer les larves ne sert à rien si ce n’est à polluer la nature.

La lutte anti-larvaire est la méthode la plus rationnelle.

Les bons gestes

Videz tous les réceptacles (coupelles, pots, pieds de parasol, plis de bâches...)

Rangez à l'abri de la pluie les brouettes, seaux, jouets, poubelles, cendriers....

Couvrez avec une moustiquaire par exemple ce qui ne peut être rangé

Curez pour faciliter l'écoulement des eaux les bondes, les rigoles, les gouttières, les chéneaux, les fontaines...

Jetez les boîtes de conserve et les déchets de chantier pour limiter les lieux de pontes potentiels

Contact

EID (Entente Interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen)

Tél. : 04 67 63 67 63 

Site web de l'EID

A voir aussi...

Les conseils de prévention de l'EID

Védazine 24