Ne pas gaspiller

  • Limiter la quantité de déchets organiques dans sa poubelle permet de réduire les nuisances tout en dépensant moins pour son alimentation. Suivez donc ces conseils simples :
  • Je n’achète que ce qui est nécessaire.
  • Je cuisine des quantités adaptées au nombre de personnes à table.
  • J’accommode les restes plutôt que les jeter.
  • Je regarde la durée de vie des produits que j’ai en stock : j’utilise en priorité les produits entamés et dont la date limite de consommation est la plus proche.
  • Je respecte les dosages indiqués sur les recettes et à cette fin j’utilise les instruments appropriés : verre doseur, balance, cuillères à soupe ou à dessert...
  • J’accommode les restes (en vérifiant au préalable qu’ils sont encore consommables...)

 

Composter !

C’est recycler soi-même ses déchets organiques. le compostage est un processus naturel qui transforme par un procédé biologique les déchets organiques en une matière fertile : le compost. Il se fabrique très facilement, en appartement comme en maison.

 

Dans le bon bac !

Bien trier, c’est aussi éviter que sa poubelle déborde ! Commencez par les déchets recyclables dans le bac jaune : canettes, boîtes métalliques, briques alimentaires, bouteilles et flacons plastiques, etc.

Ensuite les biodéchets, c’est dans le bac orange : épluchure de légumes et de fruits, essuie-tout et mouchoirs en papiers, filtres à café, restes de repas (mais vous n’en avez plus car vous ne gaspillez plus !), etc.

Une fois le tri effectué, vous déposez dans votre bac gris les déchets ménagers restants : sacs, films alimentaires, suremballages, articles d’hygiène, etc..

Attention, fermez bien vos sacs si vous voulez limiter les problèmes d’odeur !

La quantité de nos déchets a doublé en 40 ans ! Aujourd’hui, chacun d’entre nous produit 590 kg de déchets par an, qui se retrouvent dans nos poubelles et les conteneurs de tri (365 kg) ainsi qu’en déchèterie (225 kg) !

 

Plus d’informations sur montpellier3m.fr, rubrique « propreté ».