Quand en 2012 l’équipe première de Saint Jean de Védas a été remontée par une bande de copains de haut niveau, le Rugby Olympique Védasien a retrouvé de sa superbe. Il faut dire que le club avait déjà été champion du Languedoc en 2001 mais son élite avait connu ensuite un long passage à vide, jusqu’à voir l’équipe disparaître complètement.

En cette rentrée de septembre 2015, alors que la Coupe du Monde de rugby va mettre en valeur significativement ce sport, la première du ROV évolueraen 1ere série. Après avoir été champion de 2eme, 3eme et 4eme série ! Bref, entre la couverture médiatique de la Coupe du Monde et la réussite sportive locale, tous les éléments sont réunis pour motiver les jeunes Védasiens.

L’école de rugby les accueille à partir de 6 ans. Mais attention ! Pierre Arenas, le président du club, insiste sur une chose claire : «Il faut absolument que ce soit la volonté de l’enfant de venir faire du rugby, il ne faut pas le pousser». Car, sans être brutal, le rugby est un sport de contact physique. «Si le gamin peut revenir parfois avec des bleus, il faut qu’il ait été heureux de jouer», rappelle Pierre Arenas.

De beaux espoirs

Parmi les jeunes formés à Saint Jean de Védas, certains connaissent un évolution de carrière prometteuse. C’est le cas de Louis Fajfrowki. Le jeune joueur de 19 ans -et déjà 100kg pour 1m83 !- a commencé ici. Repéré ensuite par Montpellier, il a depuis connu onze sélections en équipe de France jeunes. Pour la saison 2015/16, il vient d’être recruté par Aurillac dans la section espoir.

Bien entendu, il y a aussi Mickaël De Marco. Le Védasien a joué au ROV avant de partir à Montpellier dès la catégorie minime. Professionnel à Montpellier à partir de 2009, il a été vice-champion de France en 2011. Auparavant, il avait participé au Championnat du monde junior avec la
sélection nationale. Il est actuellement joueur à Oyonax.

De quoi être fier !