Contexte national

La situation financière reste caractérisée par une croissance faible, une augmentation persistante du chômage et un déficit des administrations publiques supérieur aux prévisions initiales.

Depuis 2014, les collectivités produisent un effort conséquent pour le redressement des comptes publics de l’état. Pour la troisième année consécutive, nous connaîtrons une baisse de la Dotation globale de fonctionnement.

Le passage en métropole

Le transfert des compétences voirie/ espaces publics est effectif depuis le 1er janvier 2016. Ce passage implique que la Ville verse désormais une attribution de compensation à la métropole, les crédits de cette nature n’étant plus présents dans le budget communal.

Situation financière communale

La baisse des dotations et le transfert des investissements voirie induisent une situation financière qui se tend. Et donc impérativement la prise de mesures correctives.

Orientations 2016

En 2016, il n’y aura pas d’augmentation des taux d’impostion, ni de recours à l’emprunt.

En revanche, pour pouvoir poursuivre l’effort d’investissement et conserver un autofinancement net suffisant, des mesures fortes sont obligatoires. La réduction des dépenses de fonctionnement passera par la suspension du festival Festin de Pierres, la suppression des cours d’histoire de l’art, la suppression d’un séjour à l’ALSH et au Centre jeunesse et la diminution de la subvention au comité des fêtes. Ces mesures permettent une économie de 150 000 €.

La poursuite d’une politique de gestion rigoureuse permettra de baisser les dépenses courantes de -5% par rapport à 2016.

Ces décisions difficiles permettent à la Ville de se préserver une capacité à investir pour aujourd’hui et pour demain.

Contact